La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Félins-Atout-Coeur

Le Lynx en France.

Depuis les années 1970, le lynx est de retour dans les massifs montagneux de l’est de la France. S’il a été réintroduit dans les Vosges, le félin est revenu naturellement dans le Jura et les Alpes françaises.

La réintroduction du lynx dans les Vosges débute en 1983. En 10 ans, 21 lynx, provenant en grande partie des Carpates slovaques, ont été relâchés dans les Vosges du Sud. Seuls une dizaine de lynx ont pu participer réellement à la constitution d’une population car les autres sont morts rapidement ou ont disparus.

La population actuelle

 La population française de lynx est constituée de 3 noyaux.

  Le noyau vosgien est principalement centré sur le versant alsacien des Vosges moyennes et du Sud. Depuis quelques années, on constate une progression de l’espèce sur le versant lorrain des Vosges moyennes et du Sud.

Au nord, la présence du lynx dans le vaste ensemble forestier « Vosges du Nord – Palatinat allemand » est encore sporadique et semble déconnectée du noyau du sud du massif. Une étude de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage , réalisée en 2003, a permis d’estimer la population vosgienne à 30-40 individus

 

La population la plus importante et la plus active sur le plan démographique se trouve dans le Jura. Elle compterait actuellement une centaine d’individus Dans le sud du massif, tous les habitats forestiers favorables sont occupés par le lynx, de la haute chaîne frontalière (à l’est) jusqu’à la plaine de la Bresse (à l’ouest) et au Rhône (au sud). Plus au nord, le lynx continue de coloniser de nouveaux territoires, essentiellement dans le département du Doubs. Des signes récents semblent indiquer une présence désormais continue de l’espèce sur toute la façade frontalière de ce département. Enfin, des données récentes collectées entre les noyaux vosgien et jurassien (sud de la Haute-Saône et nord du Doubs) laissent espérer une jonction.

On ne peut pas vraiment parler de noyau en ce qui concerne la présence du lynx dans les Alpes. Aucune aire de présence vaste et continue n’est occupée, mais plusieurs « îlots » répartis sur l’ensemble du massif et centrés sur les principaux massifs montagneux et forestiers. Depuis quelques années maintenant, un noyau de population démographiquement actif semble se former dans les grands massifs forestiers des Pré-alpes du Nord (Chartreuse, Bauges, Bornes), en connexion avec la population du Jura. Bien que l’aire de présence soit encore discontinue dans le reste des Alpes, l’espèce est contactée dans les principaux massifs et continue son expansion vers le sud, puisque des indices de présence sont relevés jusqu’au nord du département du Var et l’ouest des Alpes-Maritimes. L’effectif, très difficile à estimer, serait de l’ordre de 30-40 individus

 

Vos infos et observations nous intéressent !!

 

Pour mieux protéger le lynx, il nous est très important de connaître l’évolution de son statut en France : nouvelles zones occupées ou zones récemment désertées ; cas de mortalité (actes de braconnage, collisions routières…) ou signalements de naissances ; etc. Il ne nous serait pas inutile non plus d’avoir connaissance d’éventuels signes de mécontentement ponctuels, de la part de certaines parties de la population locale, dans tel ou tel massif, telle ou telle vallée… Amis ou passionnés du lynx, adhérents ou non de notre association, toutes vos informations nous intéressent ! Si vous avez des articles de presse (presse locale ou spécialisée) ou d’autres informations à propos du lynx ; si vous avez observé un lynx ou des indices de sa présence, n’hésitez pas à nous contacter :

www.contact@atout-nature.fr